mardi 16 octobre 2007

De la technique du ramen

Manger des ramen en public est un art qu'il faut savoir apprecier a sa juste valeur.


La technique japonaise :

Tout d'abord, le japonais aura l'occasion de mettre des epices dans ses ramen : du piment ou du piment a l'ail (pour avoir une variation dans le gout du piment, j'imagine ! :-o ). Ensuite, une fois pret a deguster ces nouilles chinoises, il s'approche delicatement du bol, prend des nouilles avec ses baguettes et les aspire en faisant autant de bruit que possible. Cette facon de faire est censee exacerber le gout des nouilles puisque l'odorat et le gout sont intimement lies (je veux bien le croire mais quand c'est une cafeteria de plusieurs centaines de couverts qui fait ca, c'est difficilement supportable au debut. Heureusement, l'Homme a une capacite d'adaptation salvatrice !).
De temps en temps, il prend aussi des legumes ou un bout de viande avec un peu de bouillon. Il finira ensuite le bouillon en buvant directement au bol.
mettre des epices, piment ou piment a l'ail
se pencher sur le bol
prendre des pates avec les baguettes
faire autant de bruit que possible pour exacerber le gout
un peu de bouillon et de viande/legumes de temps en temps
finir le bouillon en le buvant directement au bol.

Ma technique :

Je dois bien admettre que je n'ai pas reussi a me mettre a la technique japonaise pour les ramen. D'une part, bien que je me sois habitue a ce bruit caracteristique de l'aspiration des nouilles, je ne peux me resoudre a le faire. D'autre part, de toute facon, je n'y arrive pas et meme si j'y arrivais, je m'en mettrais partout. Donc le probleme est regle !

Apres avoir choisi mon type ramen (higawari ou shouyu), je m'empresse de mettre du gingembre qui parfumera le bouillon. La premiere chose a faire est alors de touiller afin que la viande et les legumes puissent "infuser" dans le bouillon. Je prepare ensuite un melange de soja, wakame, viande et champignon dans le renge (ca se prononce "laineguet" et non, ce n'est pas un instrument de musique africain) et je depose delicatement par-dessus un tourbillon de nouilles. Je peux enfin deguster le tout, sans aucun bruit. :O
J'alterne de temps en temps avec le bouillon. Une variante existante consiste a trenper les tempura dans le bouillon avec de leur donner du gout et de les ramolir un petit peu.

Itadakimasu (equivalent de "Bon appetit").




Higawari 日替わり : le plat du jour.
Shouyu 醤油 : sauce soja.
Wakame 若布 : algue brune japonaise (qui est verte en fait :O).
Renge レンゲ : cuillere chinoise utilisee pour les soupes.

8 commentaires:

Aiua a dit…

la honte, il fait pas de bruit en mangeant ses pates :o

kyouray a dit…

ouais !
Il a pas le sangoku-style !

Sinon sérieusement, je m'y ferais pas à la méthode japonaise, depuis gosse je mange mes ramens silencieusement :D

sseb22 a dit…

Songokuu style ?
Manger 50 bols en 2 min en faisant plein de bruit et en en redemandant (le tout avec les cheveux jaunes) ?

Non, j'ai pas encore vu :O

Sophie a dit…

et tu les fais vraiment les ramens ... tu fais de la cuisine ??? je veux voir ça !!!

wil a dit…

bonjour

wil a dit…

et seb pour travailler tu crois qu il a moyen sans diplome....

wil a dit…

tu sais je te donne toujours mon adresse msn kill.wil@hotmail.com.. contacte moi stp merci

sseb22 a dit…

je ne sais pas si c'est une bonne idee de debarquer au Japon sans contact ni qualifications.

Il vaut mieux une aide de l'interieur, je pense