jeudi 27 septembre 2007

De la peninsule d'Izu : l'hebergement

Cette fois-ci, je vais lancer un coup de gueule contre une maison d'hotes !

Pour le WE a Izu, nous avions fait reserver des chambres dans une maison/hotel a Shimoda par une secretaire.

Premier coup de gueule :

Une partie de la troupe est allee, en eclaireur, voir si l'eau etait bonne (bref, ils ont pose une journee de conge de plus que moi :) ).
Arrives a l'hotel, il y a un probleme sur le prix. On avait reserve une chambre de 8 pour 50 000 yens et on se retrouve avec une chambre pour 4 a 50 000 yens, et si on en prend 2, c'est le double, forcement !

Ils ont du appeler la secretaire, depuis l'hotel donc, pour qu'elle essaie d'arranger tout ca. Au final, ca s'est bien passe puisqu'on a eu 2 chambres pour le prix initial.

Deuxieme coup de gueule :
Ensuite, je suis arrive et j'ai donc voulu m'installer, et j'avais besoin de poser des questions au gerant. Personne.
Je sonne, personne.
J'attends, mais toujours rien.
Au bout de 30 minutes, j'apprendrai qu'il est a la plage et qu'il reviendra... plus tard.
Bon, ce n'est pas un hotel veritablement, on va dire que je n'ai pas eu de bol.

Troisieme coup de gueule :
Parmi mes questions, il y en avait au sujet des BBQ, qu'on avait remarques dans le jardin. On s'etait que ca pourrait etre sympa.
"Pas de probleme, c'est [inserer ici le prix exhorbitant dont je ne me souviens plus le montant] !"
Alors soit, nous etions 5 donc ca ne revenait pas tres cher mais il fallait tout faire soi-meme, rien n'etait prepare avant, rien n'etait fourni et il fallait tout nettoyer.
Finalement, on a annule car la pluie est arrivee et ce fut pour le bonheur de tous car nous avons trouve un restaurant excellent juste a cote !

Quatrieme coup de gueule :
Enfin, au moment de partir, le gerant nous a pratiquement jete dehors, en nous disant qu'il etait l'heure de partir et que si on voulait rester dans le jardin, c'etait 1000 yens de l'heure !

C'est une des premieres fois ou je vois un japonais se comporter comme ca dans le cadre d'une relation client-fournisseur de service/bien, et ca fait bizarre !
Quatre coups de gueule, ca fait beaucoup pour un seul petit japonais.

2 commentaires:

tokio-laifu a dit…

Lol ca se trouve c'etait des facho!
d'habitude les fournisseur au Japon se plient toujours en quatre devant les clients

sseb22 a dit…

On va dire que c'est l'exception qui confirme la règle :o